On connaît par cœur L'Oiseau de feu. Mais on connaît surtout les "suites de concert" que Stravinski a tirées (en 1910, 1919 et 1945) du ballet original. De la même manière, ce petit bijou qu'est Le Festin de l'araignée est principalement joué sous la forme des Fragments symphoniques, suite d'une vingtaine de minutes réalisée pour le concert.

Une fois n'est pas coutume : l'OJIF donne à entendre la version intégrale de ces deux ballets splendides, écrits à quelques mois d'écart. Deux atmosphères radicalement différentes : les couleurs chatoyantes des légendes orientales contrastent avec la féerie des insectes aux tons pastels. Mais dans les deux œuvres, une même profusion mélodique, un même génie orchestral.

Albert Roussel (1869-1937) : Le Festin de l'araignée (1913), ballet complet

Igor Stravinski (1882-1971) : L'Oiseau de feu (1910), ballet complet

DEUX

BALLETS RARES

LES INFOS

Vendredi 25 octobre 2019, 20h

Auditorium Marcel Landowski

14 rue de Madrid, Paris VIII

Durée : 2h

Concert avec entracte.

 

Tarif : 20€ (10€ pour étudiants, -26 ans, chômeurs)

Réservation obligatoire, pas de vente sur place.

  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Black YouTube Icon
  • Black Twitter Icon